Voitures électriques, et produits verts ?

Produits polyvalents et verts:  

 En fait c’est presque synonyme; car la polyvalence n’est pas un simple  mode de vie, mais bien une nécessité pour répondre à un besoin pressant pour contrecarrer les inconvénients de la pollution et prévenir un monde futur plus sain;

C’est pourquoi la tendance est aux produits recyclables tant que possible; et en général pour la plupart des outils que nous cherchons, nous pouvons les trouver en matières recyclables, même pour les outils les plus simples;

Voitures électriques:   

 

Depuis le années 80 du siècle passé déjà, on commençait à voir quelques audacieux essayer les alternatives proposées à l’époque, la circulation au gaz au lieu de l’essence et du diesel, ou les voitures hybrides mais avec tellement de contraintes qu’on pouvait à juste titre parler d’exceptions, ou d’usagers pour l’expérience ;

Mais depuis, le génie des industriels a fait des pas de géant dans le domaine, et des géants de l’automobile comme Renault et Nissan, se sont déjà engagés à lancer une voiture électrique commerciale d’ici 2012.  

D’ici là, il y’en a déjà qui roulent électrique, avec les hybrides comme la Prius de Toyota et la Honda Civic ; qui sont peu polluantes, ne consomment pas beaucoup de carburant, mais toujours un peu chères cependant; entre 23 000 et 29 000 euros ; pour le rappel, une voiture hybride, c’est une voiture qui fait appel à plusieurs sources d’énergie pour se mouvoir telles qu’un moteur électrique et un moteur thermique.   

Ou avec des voitures de service possédées par des entreprises ou des collectivités territoriales. En France, La Poste est le principal possesseur d’autos électriques, les Cleanova. Parmi les voitures électriques récentes on peut nommer la REVA, une 2+2 places, qui est construite depuis 2001 ; la Blue Car de Bolloré ainsi que la Bolloré-Pininfarina.   

la Lumeneo SMERA qui fonctionne avec un pack de batteries au lithium ainsi que deux moteurs 20cv ; La CityZENN de la compagnie ZENN Motor Company avec une autonomie d’environ 250 à 400 kilomètres.   

Mais, en résumé donc; à peine une année, et le marché de l’automobile pourra accueillir une petite citadine avec une capacité de batterie intéressante et un prix pas plus cher qu’une voiture comparable roulant à l’essence ; ce qui est une grande nouvelle pour les amateurs qui attendaient depuis si longtemps de pouvoir rouler « au vert » .   

chems luc

————————————

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s